L'assurance habitation : c'est quoi ?

L'assurance habitation : c'est quoi ?

1 000 cambriolages par jour, soit 400 000 vols auprès des particuliers par an, c'était le constat des compagnies d'assurance en 2013. Ce chiffre montre la nécessité de souscrire une assurance habitation auprès des compagnies d'assurances. Voici quelques informations sur ce fameux contrat d'assurance habitation pour aider les particuliers à investir dans ce genre de clause de garantie.


Définition

Une assurance habitation est un contrat d'assurance qui prend partiellement ou totalement en charge le lieu d'habitation (studio, appartement, maison) ainsi que les biens mobiliers (les meubles) en cas de dégât perpétré par des accidents involontaires. L'assurance habitation couvre également les responsabilités de l'assuré vis-à-vis d'un tiers, en ce sens que l'assureur couvre les dépenses liées aux dommages corporels ou matériels d'autrui engendrées par l'assuré ou d'un membre de sa famille. Ce contrat est le garant de la protection de l'habitation et des biens.


La souscription à cette clause est conseillée pour les propriétaires, propriétaires bailleurs, locataires ou occupants. Les contrats d'assurance s'accompagnent généralement d'une garantie de protection juridique et d'une assistance à domicile. Cette clause couvre les incidents et accidents tels : les incendies, cambriolages, dégâts des eaux, bris de glace, catastrophes naturelles… Il est toutefois capital de noter que les accidents volontaires sont exclus du contrat et donc ne bénéficiera d'aucune indemnisation.


Mode opératoire

Cette clause comporte deux parties : les conditions générales et particulières. La première condition ne peut être modifiée, mais change selon la société d'assurance. Les conditions particulières comprennent les « déclarations » pour la détermination des particularités techniques du logement (type, adresse, répartition des pièces) et des meubles pour la copropriété. La détermination du montant de cotisation et de la durée du contrat viennent par la suite. Les sections « garanties et limites de garanties » ou « mesures de prévention » doivent être remplies pour couvrir les cas d'incidents comme le vol. Finalement, la franchise représente le coût du sinistre payé par l'assuré.


Dans le cas où il y aurait un incident ou un accident, l'assureur se doit d'enquêter et de reconstituer les faits avant d'entamer l'indemnisation. Cette procédure permet une évaluation des circonstances du drame et une détermination de la véritable cause de l'accident. Il est alors capital pour l'assuré de disposer de preuves suffisantes pour bénéficier des remboursements. La société d'assurances a également la possibilité d'imposer des mesures de sécurité au client que celui-ci se doit de respecter, autrement, le contrat d'assurance devient nul et non avenu.


Les pièges à éviter

Les particuliers doivent examiner avec précaution les garanties et prestations mentionnées dans le contrat. Les futurs assurés ont l'obligation d'évaluer les différentes options et repérer les mieux adaptées à leur situation. Lire le contrat d'assurance avant toute signature est d'une importance primordiale pour s'assurer qu'il est parfaitement adapté à vos besoins. Les modalités de remboursement proposées nécessitent une attention particulière pour éviter les mauvaises surprises. En effet, le mode de remboursement varie en fonction des contrats et des formules choisies.


Une multitude de compagnies proposent un large choix d'assurances pour leur couvrir en cas de sinistre habitation. C'est justement le cas d'Amaguiz. Cette compagnie d'assurances offre une possibilité de souscription d'assurance habitation via son site ou par téléphone. La société Directe Assurance propose aussi des devis gratuits en ligne pour une assurance habitation.